Formater un support de stockage via Ubuntu

On retrouve parfois de vieux disques durs, de vieilles cartes SD, avec de vieux fichiers qui n’ont plus réellement d’utilité. On se dit que ça pourrait être sympa de les recycler pour avoir un nouveau support de stockage. Il va donc falloir songer à le formater.
Plusieurs méthodes existent, je vous en présente deux.

Un bien beau disque dur

Formater par la méthode graphique via Gparted :

Première étape : installation et lancement de Gparted :

On lance un terminal (ctrl+alt+T),
On tape la commande suivante : sudo apt-get install gparted
On rentre le mot de passe, et on laisse l’installation se poursuivre.

On cherche le nouveau raccourci de Gparted dans la barre de lancement des logiciels ou on tape la commande gparted dans le menu exécuter.
A chaque lancement de ce logiciel, on vous demandera le mot de passe root, étant donné le caractère irréversible de certaines commandes.

Seconde partie : Formatage via Gparted

Gparted permet quantité de choses (redimensionnement de partition, renommage, etc), l’objet de cette article n’est pas de toutes vous les présenter, on va se concentrer uniquement sur celle qui nous intéresse aujourd’hui : le formatage.
Pour formater, il faut choisir la partition, la démonter (non ça n’a rien de grivois, ça consiste juste à la rendre inacessible en lecture au système d’exploitation), lui demander de la formater et ensuite, lancer la commande appliquer.

Un exemple :
On sélectionne le menu déroulant en haut à droite, qui nous donne la liste des disques durs intégrés.

Gparted :choisir une partition

Ensuite, il faut démonter la partition :

Démonter un disque dur sous Gparted

On peut enfin la formater, et je vous invite à choisir une partition même si va déplaire au linuxien en NTFS. Pourquoi ? C’est le type de formatage que lit Window, et on aime bien parfois partager ces vidéos, photos, musique avec ces amis. Le FAT32 pourrait lui aussi convenir mais les fichiers en fat 32 sont limités à 4 giga, et aujourd’hui on atteint facilement ce type de taille pour des formats vidéos.

Formater avec Gparted

Ensuite, il ne faut pas ommettre d’appliquer via le bouton éponyme.

Le bouton appliquer sur Gparted

Formater en ligne de commande :

La méthode graphique via Gparted devrait fonctionner dans la majorité des cas, cependant, il m’est arrivé que ça échoue malgré mon obstination. J’ai donc opté pour cette alternative.

Tous d’abord, il faut lister les partitions.
sudo fdisk -l
ou
df -h

Voir ses partitions en ligne de commande

Donc, dans mon exemple, il faudra retenir son nom : ici SDE1.
Comme sur Gparted, il va falloir démonter la partition graçe à la commande umount.
Dans notre exemple :
sudo umount /dev/sde1

Une fois, cette démarche accomplie reste plus qu’a formater, et c’est ici qui’entre en jeu la commande mkfs :
Un petit memento sur la commande mkfs :
Pour formater en fat32 mkfs.vfat
Pour formater en ext4 mkfs.ext4
Pour formater en ntfs mkntfs

Dans notre exemple, il faut alors choisir mkntfs -t /dev/sde1

Pour aller plus loin :
Le site officiel de Gparted
Le manuel détaillé de la commande mkfs
La commande Fdisk en détail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *